Contempler Son Doong - Patrimoine culturel

21/10/2016 - 10:33

La grotte, située dans la province de Quang Binh (Centre), avait déjà fait son entrée dans le livre Guinness publié en 2015 en tant que «plus grande caverne au monde».

Un cadeau de terre

L’Union des records du monde (originaire à la fois des États-Unis et d’Inde), a à son tour officiellement déclaré en juillet 2016 que la grotte Son Doong se hisse bien à la première marche du podium mondial en termes d’envergure. En outre, elle a également reconnu Hô Khanh, un agriculteur vietnamien, comme la première personne à avoir découvert officiellement les lieux.

Unique en son genre, Son Doong constitue un trésor national qu’il est impératif de préserver. Signifiant la «Caverne de la montagne», elle fait partie d’un ensemble de grottes nommé Phong Nha-Ke Bàng. Les géologues estiment qu’elle s’est formée il y a de 2 à 5 millions d’années. D’une longueur de 6,5 km, elle mesure également 200 m de haut et 150 m de large. La grotte Son Doong est depuis réputée pour sa grande variété d’espèces végétales. Les explorateurs y ont découvert une forêt vierge et l’a qualifiée de «paradise» tant ils ont été saisis par sa beauté.

Six nuits dans la grotte Son Doong

Le premier jour, le guide vous accueille à Dông Hoi pour vous conduire à Phong Nha et vous fait apprendre par des spécialistes les règles d’utilisation de l’équipement, de sécurité, mais aussi de protection de l’environnement, à observer durant le trek.

Le deuxième jour, les clients passent entre les mains de spécialistes en condition physique et, passé des tests rigoureux, ils reçoivent leur équipement puis monte en voiture au point de départ. Puis c’est le début de la marche d’approche, 4 km à pied, en direction du village de Dông Hoi. Arrêt sur place pour déjeuner, avant de poursuivre l’approche sur 5 km, à travers forêt et rivières, pour arriver à la grotte Hang dans laquelle on campe pour la nuit.

Le lendemain matin, après le petit-déjeuner déjeuner, les clients visitent la grotte avant de se diriger vers Son Doong, située à 2 km seulement. Ils sont alors équipés en matériel d’escalade, harnais, descendeur, casque... pour descendre en rappel les près de 80 m qui les séparent de l’entrée.

Là, il faut traverser des ruisseaux et des cascades de la zone principale de la grotte, pour accéder à une première doline, baptisée littéralement doline 1, et faire une pause pour contempler la lumière ambiante et installer le bivouac pour la nuit.

Le jour suivant, on traverse la doline 1 en admirant le système climatique tout à fait particulier qui règne en ces lieux, dénommé «Vong khung long», qui change toutes les 10 à 15 minutes.

On arrive ensuite dans un de ces puits de lumière abritant une végétation luxuriante, surnommé le Jardin d’Eden, à proximité duquel le bivouac sera établi pour la deuxième nuit.

Le circuit se poursuit à travers la grotte, où l’on peut admirer, entre autres, des fossiles vieux de 300 millions d’années, avant de finalement retourner à la doline 1. Puis le dernier jour venu, c’est le retour vers la grotte Hang En.

De là, le groupe rejoint la piste Hô Chi Minh où le bus l’attend pour reconduire tout le monde à Phong Nha. Un circuit extraordinaire, avec des images extraordinaires...